mercredi 26 décembre 2012

Un "vieux tacot" mais souriant

Parfois, de façon cyclique, j'ai l'impression d'être "un vieux tacot". 

Mon corps est un peu rouillé, il ne fonctionne pas bien,. Il est clair que que je  n'ai pas tiré la carte "fertilité" après le mariage. Les protocoles de stimulation permettent maintenant qu'il arrive à faire des ovules de bonne qualité ...... mais peu, qui donnent de beaux embryons.... mais qui ne tiennent pas (ou pas encore). Je me rends bien compte que cela est un moindre mal par rapport à des femmes de mon âge qui vivent des moments hautement plus difficiles mais ça n'est pas simple de faire le deuil d'une grossesse. 

Dans les phases de ce processus je dois être entre la résignation et l'acceptation et de temps en temps encore dans la tristesse.

J'ai de façon cyclique une image assez négative de mon corps, de ses capacités.  La consultation en vue de matricelab et de la biopsie de l'endométre m'a appris qu'en plus d'être rétroversé, mon utérus était rétrofléchi c'est à dire replié sur lui-même un peu comme la forme du "C". Ça m'a fait l'effet d'un endroit un peu hostile, peu accessible à la vie. 

J'essaie de m'enlever cette idée puisque je continue l'osthéopathie, que la gynéco et l'osthéo sont d'accord sur une mobilité retrouvée de cette partie de mon corps. J'y crois, j'y crois aussi en une vie possible en moi. J' y crois au graal de la grossesse naturelle mais au fur et à mesure, je construis un autre projet d'avenir pour notre couple à travers l'adoption. Ce projet n'est pas par défaut, il prend du sens au fil des jours. Si je fais du lien, il est possible que la vision négative de mon corps me permette de mieux me détacher de l'idée d'être enceinte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits mots me font toujours plaisir :-)