mercredi 17 octobre 2012

Mi figue-mi raisin : Y'a t'il un lien entre infertilité et lésions ostéopathiques?

Bientôt routarde de la PMA avec 5 ponctions à mon actif en deux ans, je me suis dit que les traitements hormonaux n'étaient peut être pas la seule réponse/façon de penser face à nos difficultés.
Depuis un an j'ai des spottings pour lesquels je n'ai pas eu d'explication malgré des investigations sanguines et le passage au peigne fin de mon uterus. Cela m'énerve, m'angoisse, me déconcerte. En effet le traditionnel "c'est sûrement l'endométriose" du Grand Doc m'a laissé perplexe. 
Alors je n'ai pas fait de rite vaudoux ou bu quelconque cocktail à base de plantes/algues car ce n'est pas mon truc, je suis allée voir un ostéopathe spécialisé en fertilité

Le premier rendez-vous a eu lieu fin août. J'ai eu droit à un avis radical et sans concession sur les centre fiv . Pour lui, à la base de l'infertilité féminine et des aménorrhées, il y a dans 90% des cas des facteurs physiologiques et des lésions ostéopathiques. Nous avons chacun nos convictions et comme je n'étais pas prête à arrêter mes traitements hormonaux (ménopause en cours et stimulation de fiv à venir), nous avons convenu qu'il m'aide en vue de préparer un utérus des plus accueillants pour un futur embryon.

Nous nous voyons à raison d'une fois par semaine et je vous assure que c'est intensif en terme de douleurs, quelques secondes, mais quand même. Pour lui, si je me rappelle bien, plusieurs ligaments soutenant l’utérus sont hypertendus et de ce fait celui-ci est tiré vers la gauche. Cela entraîne une rigidité importante et des problèmes de vascularisation. Ses manipulations consistent donc à tirer mon utérus vers la droite et à "masser" mes ligaments. Il cherche à redonner circulation, mobilité et souplesse à cette partie de mon corps souvent mal en point, lieu de kystes etc...

Sur le trajet de l'aller vers son cabinet je me dis "oh non, j'ai pas envie d'y aller, d'avoir mal" et je m'auto motive notamment en me disant "aller, ça va vous aider à peut être avoir un enfant". Je sais pas retour d'expériences qu'il des résultats et qu'il sait dire à ses patientes : "j'ai travaillé ce qui compromettait une grossesse, vous n'avez plus besoin de me revoir". 

Au bout de deux semaines, j'ai eu l'impression que mon ventre réagissait alors que la ménopause artificielle le met en sommeil. Cette semaine il m'annonçait qu'il y avait des progrès notables au niveau d'un ligament. Les manipulations sont plus fortes à chaque fois car mon bas ventre se détend et permet de mieux travailler. Nous courrons un peu après le temps car la ponction de la FIV 6 aura lieu en novembre.

Après m'avoir répété "Vous, c'est sûr, vous ne pouviez pas être enceinte" (allez, hop, j'encaisse), il croit à même à une grossesse naturelle si les blocages de mon corps se résorbent par son travail. Entre deux visions de la médecine, un peu mi figue mi raisin, je reste sur la réserve. La grossesse naturelle me paraît le Graal, une chose difficilement accessible. 

Alors, quand je suis sur le chemin du retour après ma séance je me dis "allez, tu vois ça va mieux, ça commence à donner des résultats visibles".Je reprends confiance en mes capacités à enfanter. Je me sens moins pendue à la science et plus en relation avec mon corps et ça me plaît d'avoir cet état d'esprit. Je ne me fais pas d'illusion je ne crois pas que l'ostéopathie a elle seule soit mon remède, la clef du problème. 

Tout comme on choisit sa préparation à l'accouchement en fonction de ses croyances entre chant prénatal, yoga, sophrologie, piscine ou autres, pourquoi n'y a t'il pas des pratiques différentes approuvées par le ministère et qui concernent les problèmes d'infertilité? C'est compliqué de se faire ses propres idées tout en faisant attention aux "charlatans" pseudo professionnel non agréés.

6 commentaires:

  1. En effet, c'est difficile de se faire sa propre idée quand on compte tous les charlatans! Par contre, je me suis toujours dis que ce qui ne pouvait pas me nuire, pouvait m'aider! À défaut d'aider mon corps, ça aide ma tête à mieux se sentir!

    J'ai aussi entendu de très bons commentaires sur l'ostéo! Mais je n'ai pas essayé...

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, je pourrais peut être aller y faire un saut moi aussi...
    En tous cas une chose est sûre, c'est que ça ne peut pas te faire de mal et je prêche pour l'association des deux techniques qui (ap)porteront leur(s) fruit(s) en même temps (cette phrase me fait tiquer, elle peut avoir deux sens qui sont positifs les deux, selon comment on l'écrit alors je la laisse).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien les deux sens aussi des mots. J'y crois un peu en l'osthéopathie. Séance demain

      Supprimer
  3. Pour avoir eu recours à l'ostéopathie plusieurs fois, je dois reconnaître que cela m'a toujours été bénéfique. Et comme tu l'expliques très bien, tu sens que ton corps réagit. Alors, comme effectivement cela ne peut pas te nuire, autant te laisser une possibilité supplémentaire. Plein de bisouxxx à vous 2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je réceptionne ces bisouxxx canadiens! (et attend la photo de tes bijoux venus de France)ou comme je les ai pris en photo, je les publie aussi. Dis moi ce que tu préfères... Moi j'aime bien les voir avec la tenue c'est pour ça (mais bon, mon maillot de bain violet pourra faire l'affaire)

      Supprimer
  4. je vais me pencher sur ton idée de l osthéo, en effet pour mon bras ça me fait du bien alors pourquoi ne pas tenter pour cela aussi!De toute façon si ça ne fait pas de bien, cela ne fait pas de mal!!Tu as raison de mettre toutes les chances de ton coté!

    RépondreSupprimer

Vos petits mots me font toujours plaisir :-)