dimanche 18 mars 2012

Pas zen du tout

Samedi c'est fait, on sait que la récolte aura lieu. Ça sera mardi matin. Dès lors ce n'est plus du tout la zénitude mais le stress qui arrive. Pourquoi? Parce que le miracle pourrait peut être avoir lieu. Jusqu'à présent tout s'est bien déroulé alors espoir et peur de l'échec se mélangent.

Cette tentative pour le moment a été facile, que j'en suis sûrement un peu étourdie. Les bêtises commencent samedi soir. Au lieu d'injecter 100 ui je mets entre 100 et 112,5 car j'avais chargé mal chargé mon stylo piqûre. Il est 20h15, on est samedi soir, impossible d'appeler quelqu'un pour être rassurée. Je commence à paniquer. Puis mon mari et mes amis me rassurent sur ce surplus. Mais bon, j'ai du mal à ne pas me dire qu'au dernier moment je suis trop cool et que peut être que ça va avoir de l'incidence. La petite boule de stress dans la gorge est donc toujours là dimanche matin, j'ai passé la nuit à faire des cauchemards. 


Je suis assez (beaucoup) pénible dimanche d'autant plus que j'ai récupéré la piqûre de déclenchement d'une amie ( des piqûres font grossir les follicules et une dernière prise à heure donnée permet de déclencher l'ovulation dans les 36h) et maintenant, je me demande si je n'ai pas pris des risques.
Des risques de quoi? De rupture de la chaîne du froid... De frigo en frigo, il y a eu une demie heure de voiture dans un sac isotherme.... J'ennuie tout le monde avec mon histoire...


Pour moi récupérer la piqûre de mon amie c'était mignon et positif. Son annonce de grossesse juste avant de commencer la PMA m'avait donner l'envie d'y croire pour nous aussi donc le geste de don de piqure me plaisait le jour où on l'a fait. Mais là, il me fait faire des noeuds dans ma tête....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits mots me font toujours plaisir :-)